Vaquita, la mini-caméra des plongeurs

logo paralenz
plongeur avec camera sous-marine

Cet été nous avons enfin pu tester la nouvelle petite caméra sous-marine Vaquita de Paralenz. Présente en démonstration dans les magasins de plongée depuis mai 2021 et accompagnée d’une active campagne de communication sur les réseaux sociaux et dans les médias, la Vaquita semble commencer à bien séduire les plongeurs. Nombreux sont nos lecteurs  qui nous ont interrogés sur les capacités de ce produit et nous ont demandé ce que nous en pensions. Voici donc nos impressions suite aux 13 plongées que nous avons effectuées avec la Vaquita.

accessoire vaquita
Caméra Vaquita de Paralenz

En 2019 nous avions réalisé un article sur la première caméra Paralenz que nous avions trouvée déjà très innovante et nous étions impatients d’essayer la Vaquita pour voir si cette deuxième version, assez similaire physiquement, présentait de véritables améliorations.
La Vaquita est légèrement plus volumineuse et un peu plus lourde que sa grande soeur (240g sur terre – 100g dans l’eau) mais elle reste toujours assez compacte pour tenir dans une main. Son mode d’utilisation est identique avec une large bague rotative autour de la caméra et un bouton poussoir sur le dessus. La bague rotative permet de choisir parmi les différentes fonctions disponibles. Le bouton poussoir s’actionne par des pressions courtes ou longues pour rentrer dans les menus de la Vaquita et valider les paramètres à modifier. C’est aussi lui qui permet d’allumer / éteindre la caméra et lancer / arrêter les séquences vidéos.

A l’arrière de la Vaquita se trouve un petit écran bien lumineux qui indique les informations essentielles et permet de visualiser les réglages pour pouvoir les changer si besoin. La grande nouveauté de cet écran couleur c’est qu’il montre désormais ce que voit l’objectif de la caméra et il fait office d’écran de contrôle vidéo. L’image est minuscule sur l’écran mais assez visible pour orienter convenablement la Vaquita vers le sujet que l’on souhaite filmer ou photographier.

 
 

 

 

Ecran mini-caméra

L’objectif fixe est de bonne qualité optique et offre un angle d’environ 100° et une distance minimum de mise au point à 40 cm. Le capteur numérique Sony qui équipe la Vaquita a fait ses preuves et est un gage de qualité pour de belles images. Le corps de la Vaquita est entièrement en aluminium anodisé et très robuste. La caméra est donnée pour être étanche jusqu’à 350 m de fond. Le bouchon arrière amovible s’enlève et se remet en place facilement grâce à un astucieux et rassurant système à baïonnette. Son étanchéité est garantie par 3 joints toriques. En retirant ce bouchon on accède au logement de la mini-carte mémoire SD (SanDisk Extreme recommandée) et à la prise USB de recharge de la batterie intégrée. Cette batterie offre à la Vaquita une autonomie de une à deux heures de fonctionnement selon le format d’enregistrement des films (4K, 1080,…) et l’activation ou non de certaines fonctions de la caméra (Wifi, GPS,…). Cette mini-caméra est livrée d’origine avec une pochette de transport en tissu, un cordon USB, 3 joints de rechange, une dragonne et un accessoire de fixation avec un pas de vis standard (Kodak).

mini caméra sous-marine
Poignée de camera
perche de la camera Vaquita

Le mode d’emploi en français de la Vaquita est à télécharger sur le site de Paralenz et nous vous invitons à le lire attentivement avant une première utilisation de la caméra. La prise en main en sera grandement facilitée et vous naviguerez ensuite dans les différents menus avec plus d’aisance et de rapidité.
Pour faire simple et sans trop entrer dans les détails il existe trois façons de filmer avec la Vaquita :
1- Rester en mode auto avec activation de la fonction DCC
(brevet Paralenz) qui permet à la caméra d’ajuster toute seule et progressivement la balance des blancs en fonction de la lumière ambiante et de la couleur de l’eau. Les résultats sont assez surprenants et cela fonctionne bien si la visibilié est bonne, que l’on n’est pas trop près de la surface (idéal entre 5 et 25 m) et si on n’utilise pas un éclairage artificiel (phare de plongée).
2- Rester en mode auto sans activer le DCC. De cette façon il est possible d’obtenir de belles images hors de l’eau et dans les 5 premiers mètres sous la surface. Pour les plongées plus prodondes, la dominante de la couleur de l’eau sera bien présente sur les images et il faudra impérativement un éclairage au phare pour faire ressortir les couleurs des sujets filmés et apporter un peu de contraste aux prises de vue.
3- Entrer dans le menu des réglages de la caméra pour ajuster à votre convenance les paramètres de luminosité et de colorimétrie en fonction de vos besoins et de vos envies. Cette personnalisation est intéressante et peut donner d’excellents résultats. Elle reste néanmoins assez délicate et implique une bonne maîtrise de la navigation dans le menu, quelques connaissances photographiques et des changements réguliers de paramètres pendant la plongée si les conditions d’éclairage sont variables entre les séquences à réaliser. Avec la Vaquita il est aussi possible de faire des photos mais les résultats sont beaucoup moins convaincants qu’en vidéo. Pour avoir des images convenables il faut beaucoup de lumière, garder la caméra parfaitement stable et choisir des sujets qui ne bougent pas.

photo prise avec la vaquita
application et vaquita

Paralenz met à disposition une application gratuite sur son site. Elle permet d’accéder, via le wifi, aux réglages de la caméra, au téléchargement de mises à jour des fonctions de la Vaquita, à l’enregistrement des vidéos et à leur partage avec la communauté d’utilisateurs. Lors de chaque plongée, un capteur sur le dessus de la caméra enregistre différentes données (localisation, température, profondeur, salinité). En téléchargeant les vidéos sur l’application vous transférez aussi ces données qui seront transmises à divers organismes scientifiques qui suivent l’évolution du milieux marin.

 
 

 

 

Au cours de notre série de test de la Vaquita nous avons apprécié cette mini-caméra vraiment adaptée à la plongée. Cette nouvelle version de la Paralenz est plus aboutie, plus robuste et intègre quelques fonctions novatrices qui facilitent bien l’apprentissage à la pratique de la vidéo sous-marine pour les débutants. De plus, la marque a su développer une belle série d’accessoires bien pratiques pour cette caméra qui permettent de l’utiliser encore mieux et de différentes façons (perche télescopique, poignée à gâchette, support à boule, fixation de platine,…). Prochainement, nous vous présenterons ces accessoires ainsi que quelques séquences sous-marines que nous avons réalisées avec la Vaquita dans une vidéo sur la chaine YouTube de Chercheurs d’eau.

Pour en savoir plus sur la Vaquita rendez-vous sur : https://www.paralenz.com

Fabrice Boissier ; Marc-Olivier Souder

Fabrice Boissier ; Marc-Olivier Souder

Article extrait de Chercheurs d'Eau n71

Pour en savoir plus :

voir la vidéo sur les accessoires de la caméra vaquita

Plus d'
articles